Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 18:57

ATTENTION !

RETOUR AUX AFFAIRES ! Very Happy


Vous vous souvenez de mon super voyage en Péninsule en Juin 2012, lorsque j'avais roulé sur les pistes d'Alméria (2j) puis Jerez (3j), avec ma chute à 170 km/h à Jerez??!!

Et bien je n'ai pas encore fait le CR, la faute aux 5 ou 6h de vidéo GoPro que j'avais rapportées!
Le circuit de retour à Gran Canaria, les vacances avec mon fils, l'achat de la Porsche Cayman S en Août 2012, etc... le temps est passé et je n'avais pas eu le temps de sélectionner les meilleurs moments pour monter ces vidéos!!!

Et bien cette fois, c'est chose faite!
J'ai montée hier et ce matin 3 belles vidéos et c'est parti pour la publication du CR de Juin 2012.
Fort heureusement, j'avais écris le texte du CR en Juin 2012, à chaud, donc tous les détails sont là.
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 18:57

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 1/16


1) Préparation du voyage:

Cela fait 2 ans que j'y pense et plusieurs mois que j'organise, trouve les dates en fonctions des roulages pistes, recherche les campings, le ferry. Partir (très) loin de chez soi pour plus de 2 semaines et 5 jours de piste demande une toute autre organisation que celle nécessaire à mes WE piste habituels. Il est recommandé d'emporter le maximum de pièces de rechange: 2 jeux de plaquettes de frein, demi-guidons, leviers de frein/embrayage, câble d'embrayage, repose-pieds, sélecteur, batterie, roues complètes (jantes + pneus), autre jeu de pneus, 4L d'huile moteur, filtre à huile, eau déminéralisée, bougies, diverses protections de rechange (cadre, axes de roue, silencieux…). Etc!

Durant les dernières semaines, j'achète toutes les pièces de rechange et pneus nécessaires, je complète mon équipement de camping…

Aimant l'indépendance et face à la difficulté de trouver un ami qui peut/veut faire le voyage, je pars seul. De toutes façons, le fourgon est relativement plein et je ne pourrais pas mettre une 2e moto avec tout ce que j'emporte!

Le 27/4/12, j'achète les billets de ferry et réserve les journées de roulages par Internet auprès des organisateurs (Motor Extremo et Superbike Racing). Le voyage est fixé! Ce sera du 7 au 24 Juin 2012, soit 18 jours ou 2,5 semaines. Cela me permettra 2 WE complets de piste.


Programme:
- Jeudi 7 + vendredi 8/6/12: ferry ARMAS Santa Cruz de Tenerife => Huelva (à l'Ouest de Cadix, Sud de l'Espagne). 32h de traversée en bateau.

- Soir du vendredi 8/6: route en fourgon Huelva => Almeria (485 km, env. 5h).

- Samedi 9 + Dimanche 10/6/12: 2j de piste sur le circuit d'Almeria (à Tabernas, en réalité).

- Lundi 11, mardi 12 et merc. 13/6/12: découverte de la côte à l'Est d'Almeria. Parc naturel "Cabo de Gata". Camping.

- Jeudi 14/6/12: route Almeria => Jerez (400 km).

- Vend. 15 + Samedi 16 et Dim. 17/6/12: 3j de piste sur le circuit de Jerez!

- Lundi 18 au samedi 22/6/12: 5j/6 nuits en camping près des grandes plages de Huelva (Matalascaña).

- Samedi 23 + Dim. 24/6/12: retour en ferry Huelva => San Cruz.


2) Ferry 7 et 8/6/12 + route jusqu'à Alméria:
J'ai mis un temps fou à tout préparer et charger le fourgon, depuis 2-3 jours! Le moment où je prends le volant est donc une sorte de délivrance: les vacances commencent enfin!

Il y a du monde à l'embarquement! Le parking est plein et un agent me parque sur un parking "de débordement". Pas de soucis, le ferry est très gros! Petit contrôle douanier sans soucis. J'ai déjà ma carte d'embarquement, donc je n'ai plus qu'à attendre… Cela commence à bouger. Nous avançons par vague, chaque 5mn… Il y a des voitures, des remorques, des motos, mais aussi des camping-cars, camions et semi-remorques!

11h30: me voici à bord! Etage No 5 pour le garage. Etage No 8 pour mon siège réservé. Woaaa!! Le ferry est presque neuf car il n' qu'un 1 an et demi. Tout est nickel. C'est presque un bateau de croisière: petite piscine à l'arrière, grands salons, self-service sur 2 étages, appareils de gym sur le pont extérieur tout en haut, zone de jeux pour les enfants, cabines et zones de "sièges" qui sont en fait de véritables chaises longues en cuir style Air France 1ere classe.

Nous quittons le port de Santa Cruz de Tenerife:






La vie est belle !



Grâce à un ami qui travaille dans la compagnie, j'ai une chance d'avoir une cabine sans supplément. Je contacte la chef de bord de sa part. Il lui a téléphoné et OK, elle me donne une superbe cabine 4 lits (pour moi seul) avec vue sur la mer! Du coup, je suis "comme un roi" et je cette traversée maritime est un vrai plaisir. Mes affaires sont en sécurité, j'ai un bon lit, une douche et des WC perso.


Ma cabine privée, avec vue sur l'Océan:



Au large, loin de tout !



Le pont supérieur:






C'est là que je m'entraine pour les longues journées de circuit qui m'attendent !



Je visite le bateau, mange un morceau, regarde un peu les animations musicales au bord de la piscine pour les jeunes, monte sur tous les ponts… Le samedi en fin d'après midi et surtout le dimanche matin tôt, je fais une sérieuse séance de gym. Je ne dois pas mollir avant les journées pistes!

Vendredi 19h, nous entrons dans le canal qui mène au port de Huelva. L'embarcadère est en fait bien avant le port, dans une zone portuaire un peu "sauvage". Nous sortons les véhicules…et passons un contrôle douanier sérieux! Il y a une 10aine de douaniers, malgré les presque 21h, heure Péninsulaire (1 h de moins aux Canaries).

Contrôle 1: mes papiers. OK.
Contrôle 2, 10m plus loin: le chargement de la camionnette et la drogue (chien). Quand j'ouvre les portes arrières, le douanier me dit "Et cette moto??!!"
- Ben je vais rouler sur les circuits de Almeria puis Jerez. Comme vous voyez, elle a des pneus slicks et pas d'immatriculation… Et voici ma tante et les pneus de rechange…
- Ah! OK. C'est bon.
Il ne m'a même pas demandé les papiers de la moto ni du fourgon.
C'est un peu délicat, cette douane, car aux Canaries la TVA est plus faible qu'en Espagne pénisulaire, donc ils ont peur qu'on vienne des Canaries pour vendre des véhicules en Péninsule.


Il est 21h et il me reste 5h d'autoroute à faire, jusqu'au circuit d'Alméria ou je roule demain 10h!
Heureusement la chaleur baisse, le soleil est dans mon dos et il y a de moins en moins de gens sur les routes. C'est d'ailleurs un trajet très simple et à 95% sur autoroutes, en plus gratuites et en excellent état! Et avec souvent de très grands et beaux massifs de fleurs qui séparent les 2 sens, qui permettent de rouler pleins phares. Le voyage commence on ne peut mieux!

Je passe par Séville, Granada et la fameuse Sierra Nevada ("forêt enneigée"). D'elle, je ne vois que les lumières des nombreuses éoliennes car il fait nuit noire! A la fin, il y a une 20aine de km de route de campagne qui mène au circuit, situé dans la nature et loin de toute habitation. J'arrive vers 1h30 du matin et monte la tente sur le parking à l'entrée du circuit. A 2h du matin, me voici au lit. J'avais fait une grosse sieste dans le ferry en prévision, pour ne pas être fatigué samedi en piste.

(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 18:58

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 2/16


3) Samedi 9/6/12 - Circuit d'Alméria (jour 1/2):
Je me réveille à 6h45, à la porte du circuit… J'ai mon petit déjeuné avec moi: 1/2L de lait UHT + céréales et hop, c'est comme à la maison!
A 8h, un commissaire ouvre les portes, mais je dois d'abord remplir mes bidons d'essence à la station Repsol à 3 km. Puis j'entre et m'aperçois que des gars ont dormi dans le paddock!


Arrivée dans le paddock, samedi matin:



Mon fidèle fourgon "Aprilia Racing":



A droite, une Ducati très très chère !...



Ma moto va découvrir un nouveau circuit dans quelques minutes!



Je suis installé dans le box des organisateurs:



Comme je suis seul, avec l'accord des organisateurs, je m'installe dans leur box. Ainsi en cas de grosse chute, ils pourront s'occuper facilement de mes affaires. Les prises de courant sont "normales" 220V ici. Je m'installe et mets les couvertures chauffantes en marche.

9h30: briefing dans une ambiance sympa et sous le soleil. La journée s'annonce chaude. Alan est le directeur de piste. C'est un anglais qui me rappelle un peu Denis Noyes, un ex pilote moto, commentateur américain de GP moto sur la TV Espagnole. Accent, chapeau, sympa et bénévole, en plus! Un passionné de motos.

10-18h: roulage en 3 groupes, par sessions de 30mn puis 20 mn en fin de journée, 6 sessions chacun. Je débute par le groupe des "lents" pour découvrir la piste. Emotion! Ce n'est pas tous les jours que je roule sur un nouveau circuit! Le circuit est au milieu de nulle par et l'on voit des collines à perte de vue. Cela ressemble un peu à Laguna Seca. Il y a 2 zones "aveugles" et la 2e, surtout, n'est pas évidente: piano à droite juste avant de plonger vers le bas, piano à gauche en bas puis piano à droite en sortant. Il me faut quelques tours pour m'y sentir à peu-près bien.

Je roule en 2'10-2'20 dans les débuts puis très vite je descends 2'02 puis 1'54. Je change alors de groupe pour passer directement du 1 (lents) au 3 (rapides), ce qui me permet au passage de faire une session de plus, donc 7 en tout dans la journée.

Le tracé me plait bien. Je fais pratiquement toute la partie "arrière" en 4e. Le moteur très élastique et coupleux de la RSV4 le permet. La ligne droite, que l'on aborde en 3e à environ 80 km/h est longue: 960m! J'atteins 280 km/h en 6e à 12500 tr/mn!! Parfait. C'est le premier circuit où j'ai l'occasion de passer la 6 avec cette moto. Je peux vous dire que le panneau "200m" qui précède la fin de ligne droite passe comme un éclair et quand je relève la tête pour débuter le freinage, la pression de l'air est terrible! Freinage 280 => 60 km/h!!! Ouille! Brembo est appelé à la rescousse! C'est bon, les freins tiennent le coup: pas de fadding et les plaquettes résistent bien (Carbonne Lorraine C55).

Le circuit tourne dans le sens horaire (droite) comme Jerez, mais au contraire de Gran Canaria. Cela me change… Il y a des courbes de tous style. Par exemple, la parabolique de 180° (courbe à gauche): c'est tellement long que j'en profite pour peaufiner ma position sur la moto durant la courbe. Attention aux genoux, pour ceux qui sont mal entraînés! D'ailleurs, après les premières sessions, j'en vois qui restent assis voir couchés pour se remettre. Le circuit fatigue par ces nombreux virages mais à part cela, il est plutôt reposant. Gran Canaria fatigue bien plus par ces bouts droits rapides suivis de courbes (trop) lentes.

Mes compagnons de box sont Javier (59 ans) avec sa Suzuki qui roule en 1'50, Alberto (25 ans?) avec sa BMW S1000RR qui roule vite aussi et participe au challenge BMW cette année, un gars en Ducati V4 à 65.000 euros pièce et quelques autres… Plus loin dans les box, une autre Aprilia RSV4, mais R. Nous échangeons nos points de vue…

Finalement, un voile gris de lève dans la matinée et nous avons moins chaud que prévu. Tant mieux!

Je filme à Gogo - heu GoPro - pour rapporter des bons souvenirs, malgré le manque de soleil. Il y a quelques chutes, qui justement amputent du temps à notre groupe.

Fin de journée. J'ai parcouru 285 km, soit 71 tours.

Nous sommes une 10aine à rester dormir sur le circuit. Avant toute chose, préparer la moto pour demain: graisser la chaîne, faire le plein, nettoyer un peu le carénage, vérifier les niveaux et serrages des vis… Tout est OK. Nettoyage du casque, séchage du cuir… Enfin, douche, repas maison, partage d'anecdotes avec les autres, petit tente sur le paddock et hop: dodo!

(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 18:58

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 3/16


4) Dimanche 10/6/12 - Circuit d'Alméria (jour 2/2):
Réveillé vers 7h. Beau soleil et fraicheur du matin. Je déjeune et file refaire le plein des bidons à la station extérieure.

10-18h: roulage en 2 groupes seulement, cette fois; toujours par session de 30 mn mais 8 sessions au lieu de 6. Je suis en meilleure forme qu'hier (bonne nuit) et je réalise un chrono sympa de 1'52.

Je double beaucoup de monde, pas toujours facile avec ce tracé très sinueux. Dans la ligne droite principale, j'arrache les autocollants de ceux qui roulent en 600! La différence est énorme et ma RSV4 2012 marche très fort, aidée par mes 65 kg.

Les Dunlop D211 slicks (gomme Endurance derrière en 200 et Medium devant) glissent pas mal en cette 2e journée. Je décide de me faire plaisir et d'acheter un train de Dunlop KR106/108 pour Jerez, directement sur le circuit d'Alméria (460 euros le jeu).

Encore quelques chutes, dont le résultat d'une est visible sur ma vidéo (moto et pilote à terre juste avant que je ne passe). De mon côté, je n'ai fait qu'une seule erreur en 2j, dans la 2e partie "aveugle": j'ai dû prendre les freins et élargir, mais j'ai réussi à ne pas sortir de la piste.

J'ai fait 395 km aujourd'hui! 110 de plus qu'hier! Ouf, je suis content que cela s'arrête car il fait chaud, en plus! Je range tout… Douche salvatrice par cette chaleur (35° à l'ombre, sans doute). On se dit "au-revoir", sauf à javier car nous restons tous les 2 à dormir ici. Il y a des essais top secrets d'une voiture demain alors nous ne pouvons pas dormir dans le paddock mais Asegno, le chef des commissaires nous ouvre la petite propriété secondaire du patron, à l'entrée du circuit. Avec un joli terrain, 2 chiens très gentils (pas du tout chien de garde!) et une petit maison de campagne. Ils nous ouvre même la maison pour la douche ou les toilettes. Sympa!

Javier et moi sommes bien "morts". Heureusement vers 20h30, la chaleur diminue et la nuit est même fraiche (18°?). Il dort sans son fourgon Mercedes aménagé (moto dehors) et moi dans ma tente (moto dans le fourgon).


Une bonne moto et une bonne piste, c'est fabuleux:






Alméria et ses vibreurs colorés:















Le coude ne touche pas, mais à Jerez, si, je vais toucher!



(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 18:59

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 4/16


Suite des photos Alméria...


Position du pied OK.
Non, je ne frotte pas trop les genoux! Smile









4 photos enchainées:









Le plaisir est énorme !

(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:00

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 5/16


Une vidéo de 10'30 avec les meilleurs moments de ces 2 jours de roulage à Alméria:

Activez le mode "HD720p" avec l’engrenage en bas à droite de la vidéo (si l'ordinateur et l'ADSL le permettent).


Lien direct YouTube: http://youtu.be/d53R0HGB3f8



(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:01

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 6/16


5) Lundi 11/6/12 - Plages Alméria:
Réveillés vers 6h30, petit déjeuner "maison" rapide. J'aide Javier à charger sa moto et nous devons partir discrètement car les gars des essais auto sont déjà là et nous entendons vrombrir une sportive au loin, type Porsche boite PDK ou ??? Je salue Javier et le commissaire Asegno, qui me donne son numéro de portable en me disant que si je reviens rouler ici, jamais je ne resterai dehors pour la nuit. Un petit coup de fil et il m'ouvrira les portes. C'est autre chose que le "temple" Jerez et ses règles de sécurité inflexibles.

J'ai prévu d'aller sur les superbes côtes sauvages et protégées (parc naturel) de Cabo de Gata, à l'Ouest d'Alméria, à environ 50 km du circuit. Déjà, les routes non loin du circuit sont magnifiques: virages et vues immenses sur les montagnes. Je passe la journée sur la Playa de Los Muertos (plage de Morts!). C'est peut-être parce que je suis mort de fatigue du WE piste que j'ai choisi une plage avec ce nom?!

Les photos se passent de commentaire! Magnifique! Peu de monde! Beau temps! Par contre, la Méditerranée est encore un peu fraiche à cette époque, mais je me baigne quand même. Heureusement que j'ai pris mon parasol!






Playa de los Muertos (Almeria), superbe et pas trop de monde à cette époque (en semaine, en plus):











La route vers le camping:





Dans l'après midi, je me rapproche du camping prévu et je fais des courses pour tenir quelques jours sans bouger le fourgon. Je trouve sans soucis le camping "La Caleta" que j'avais prévu, à côté du village Las Negras et en bord de plage! Bon accueil, je m'installe ou bon me semble. le choix n'est pas simple car je souhaite le maximum d'ombre pour le fourgon et la tente. Les emplacements sont tous équipés d'une toile ajourée à 3m de haut, fixée sur un châssis, mais il faut quand même bien choisir pour ne pas avoir de soleil le matin et le soir. Bon, j'opte pour une place tout près des sanitaires, bien ombragée car un arbre "aide" la toile le soir. De toutes façons il n'y a pas grand monde (moins de 10% d'occupation) donc toilettes pas bruyantes et pour moi c'est pratique pour préparer la cuisine et aussi pour aller aux toilettes la nuit!

Le camping est dans une sorte de petite plaine entre 2 collines et donne sur une petite plage déserte à cette époque.
Aie! Le vent s'est levé dans l'après midi et ce soir il souffle en tempête par rafales! Je double les piquets de la tente et ajoute des cordes de tirage. Les gars du camping sont en alerte et vérifie que rien ne s'envole. Je suis obligé de manger dans la cabine du fourgon. Ambiance sous la toute petite tente Décathlon! Bruit de vent, secousses! Mais c'est marrant. Enfin, vers 2h du matin, le vent s'arrête.

Le camping:



La mer est juste en bas à droite de la photo, à 30 mètres:


La plage du camping:




6) Mardi 12/6/12 - Plages d'Alméria:
A la fin d'Alméria, j'ai oublié de graisser la chaine de ma moto pour Jerez vendredi prochain! Hors je préfère le faire plusieurs jours avant, car ainsi la graisse n'asperge (presque) pas la moto en roulant. Petite erreur, car cela m'oblige à sortir une bonne partie des affaires (dont les 4 pneus de rechange) afin de dé-sangler la moto et de la mettre sur la béquille d'atelier arrière, pour graisser la chaine. J'y passe un bon moment, le temps de tout ranger à nouveau mais c'est fait!
Ensuite, je me prépare un pic-nique et je vais visiter la plage puis je marche 1h pour atteindre une grande plage sympa, en passant par un sentier de montagne qui offre des vues superbes sur diverses "calanques". Je passe la journée pour moitié à me reposer sous mon parasol et pour autre moitié à marcher ou nager…

Magnifique!



A 1h de marche du camping, el Playaso (grande plage au fond) y de jolis rochers avec un vieux fort:




7) Mercredi 13/6/12 - Plages d'Alméria:
Cette fois je suis reposé du circuit et je démarre la journée par une bonne séance de muscu/gym/étirements au bord de l'eau (7h45-9h15) avant le petit déjeuner. Le coin me plait beaucoup et je décide de rester un jour de plus. Je n'irai vers Jerez que demain, donc.
Je retourne ensuite à la même grande plage qu'hier, via la montagne et j'y passe le reste de la journée. Météo parfaite, plus fraiche: sous le parasol, il fait presque froid! Bien!
Le soir, un vacancier motard à ses heures en BMW vient discuter avec moi, car il a aperçu ma moto dans le fourgon.


(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:03

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 7/16


8 ) Jeudi 14/6/12 - Route Alméria => Jerez:
Je démonte la tente et vers 11h, je prends la route pour Jerez. Les 3 nuits de camping ne m'ont coûté que 53 euros. C'est honnête pour le cadre et les 3 étoiles. Cette fois, je profite bien de la Sierra Nevada et je fais même pas mal de photos directement en conduisant sur l'autoroute! Il faut dire que la voie est déserte.


En (auto-)route vers Jerez!



La Sierra Nevada porte bien son nom (Forêt Enneigée):



Un panneau rigolo pour les motards:



Un panneau qui fait rêver les vacanciers:



Les autoroutes andalouses sont souvent ainsi fleuries:



Un village espagnol pris en roulant et des Oliviers (pas moi, l'arbre!):



Il fait chaud et j'arrive vers le circuit de Jerez à 18h30: il fait 33 degrés. Comme il n'y a pas de camping à moins de 40km, je décide de faire du camping sauvage. Je trouve assez facilement un coin qui convient, qui sert d'ailleurs de camping durant les grands prix moto. Montage de tente à l'ombre de grands arbres sur un chemin de terre, douche à la bouteille d'eau (j'avais prévu le coup en remplissant des bouteilles au camping). Repas et dodo. Cela fait un peu ermite solitaire mais demain je vais me replonger dans le bruit et les copains sur circuit! La solitude ne m'a jamais déplu ni fait peur.
Dodo… 2h du mat, j'ai des frissons… Heu non, 2h du matin, un bruit de moteur me réveille en sursaut puis des voix et une lampe de poche à l'entrée de ma tente! Hola!? Quien es? (qui sait?), dis-je, encore à moitié dans les vapeurs de sommeil. C'est la Guardia Civil. Je sors de ma tente. Le camping sauvage est interdit mais je ne savais pas (c'est à moitié vrai)… Bon, ils sont sympa: je peux me rendormir et pas d'amende mais ne pas revenir demain soir! OK, merci, Adios.

(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:05

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 8/16 - Jerez, mon circuit préféré!!!


9) Vendredi 15/6/12 - Jerez (jour 1/3):
L'avantage de mon camping sauvage, c'est que je suis à 5mn du circuit! C'est le grand jour! retour sur un circuit magnifique, mythique, que je connais depuis Juillet 2011 et dont je suis tombé amoureux! Je vais remplir les bidons d'essence à la station Repsol à 5 km et vient me positionner à l'entrée du circuit. Nous attendons les organisateurs pour entrer. Les voici (8h30)… Le gardien contrôle le nom des pilotes sur son listing pour nous laisser entrer. Bonjour Jerez!
Je m'installe dans le box 3, proche de l'organisateur (Superbike Racing). Déballage habituel tout en faisant connaissance avec mes voisins… Les pneus chauffent sous leurs couvertures...





9h30: Briefing. Il y a beaucoup de monde! Exceptionnellement, c'est "Pit Lane ouvert", c'est à dire pas de groupe. Tout le monde roule quand il veut, autant qu'il le souhaite. J'entre donc en piste dès 10h. La moto va mal! Il y a de fortes secousses comme si les pneus avant un gros "plat". La cause serait que la moto est restée dans le fourgon sans bouger durant 4 jours? Les pneus auraient-ils gardé la mémoire de l'appui de la moto au sol? Etonnant! J'avais pourtant gonflé à 3 bars pour éviter ça. On va voir si cela passe après quelques tours…mais non!

Je téléphone à Dailos, mon prof. pilote de Tenerife, pour consulter. Non, il ne pense pas qu'il s'agisse d'un pneu "plat". Il me recommande d'inspecter les pneus, re-vérifier les pressions et rouler encore pour voir si cela passe. Mais je ne vois rien de spécial et cela ne passe pas! Bon, ben pour le moment, je vais rouler comme ça…

Il y a du trafic en piste avec ce système "roulage libre" et de grosses différences de rythme entre les motos. Mais la piste est large et je double en général sans problème. Il fait super beau temps et chaud, c'est normal, nous sommes en Andalousie! Le tracé me plait énormément et je roule bien, mais ces vibrations et le trafic me gênent pour faire un super chrono. Ce n'est pas grave, il reste encore 2 autres jours de piste!

A 15h, je décide de changer le pneu Avant (D211) pour voir si les secousses viennent de là. Je me change complètement afin de jouer les mécano. Par cette chaleur, je n'imagine pas démonter/remonter une roue en combinaison!!! Je me mets donc en short. Je fais monter le Dunlop KR106 acheté à Alméria (gomme 6743 très tendre, mais à ce moment je ne le sais pas!). Raul est le spécialiste pneu de l'équipe Superbike Racing. Bien équipé et à l'aise dans son travail, il me demande 15 euros pour le montage équilibrage (statique) du pneu Avant.

Je fait un tour mais non, les secousses continuent! J'arrête et entreprends de démonter la roue Arrière. (Je me remets en short…) Je fais monter le Dunlop KR108 acheté aussi à Alméria (gomme 7882 semi tendre). En démontant l'ancien D211 Arrière, on se rend compte qu'il avait tourné sur la jante pratiquement d'un demi tour! N'ayant pas de point jaune pour la valve, je me souviens que mon monteur de Tenerife avait aligné le point blanc avec la valve et là, il est presque à l'opposé! Et comme l'équilibrage avait demandé 70g, cela fait à présent 70g mal placés, sans compté l'usure du pneu qui n'a peut-être pas été régulière.

Me voici donc en Dunlop KR partout. Dès les premiers mètres de roulage sur la piste, je vois que c'est OK! Fini, les vibrations. Ouf! Je rode les pneus en à peine 1 ou 2 tours et GO! Après 249 km de piste secoué comme un prunier, vous n'imaginez pas le plaisir de rouler enfin comme sur un coussin d'air! Il ne reste plus qu'une heure mais j'en profite à fond et je me fais vraiment plaisir.

18h: drapeau à damiers. J'ai fait 335 km (75 tours) dont seulement 86 sans vibrations mais je suis aux anges car la journée fini bien. Et il me reste encore samedi et dimanche! J'ai pris 250 km/h maxi. La RSV4 totalise 6156 km.

Je prépare la moto et le casque pour demain (graissage chaine, essence, niveaux OK, petit nettoyage…) puis prends une douche. Nous laissons les motos et outils dans les box. Interdit de dormir sur le circuit.

Je tente d'aller au camping à Puerto de Santa Maria (env. 40 km). Il faut traverser Jerez, c'est très mal fléché, je n'ai pas de GPS, il y a un peu de monde, je tourne en rond, m'arrête pour demander le chemin, c'est loin, l'heure tourne… Au bout d'une heure, je suis sur l'autoroute et j'aperçois d'en haut la ville: c'est grand, je sens que cela va encore être compliqué de trouver le camping! Il est 20h. Et tout ça pour revenir au circuit demain dès 8h30. Bref, cela commence à me suffire et je décide de rentrer au circuit pour refaire du camping sauvage, n'en déplaise à la Guardia Civil!

Je trouve un coin vraiment très à l'abri des regards, cette fois. Un petit chemin de cultivateur qui s'éloigne de la route en montant un peu puis tourne dans les arbres. Le fourgon passe tout juste entre les trous et les branches sur les bords. Je reconnais à pieds pour savoir le demi-tour est possible plus loin: OK. Je trouve un coin parfait pour le fourgon et monter la tente à l'ombre. de toutes façons il est déjà 21h!
Après avoir installé mon petit campement, je reprends une petite douche avec mes bouteilles d'eau du robinet, les pieds sur une planche pour ne pas me salir avec le sol en terre. Nous vous ne verrez pas de photos de ce moment!

La nuit est très fraiche, c'est chouette car j'ai connu l'Andalousie avec des nuits à 30° mais ces jours-ci, non.



Photos de ce samedi 15/6/2012:








Oui, je suis bien à Jerez, pas de doute!





(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:06

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 9/16


La vidéo (11'26) du vendredi à Jerez (avec les vibrations dues au pneu AR):

Activez le mode "HD720p" si ordinateur et ADSL le permet.


Lien direct YouTube: http://youtu.be/H-OrlHJ1yFw


(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:06

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 10/16


10) Samedi 16/7/12 - Jerez (Jour 2/3):
Je me réveille vers 6h45. Personne n'est venu me déranger la nuit, cette fois. Que cette fraicheur matinale est bonne! Je mange, remballe tout puis repasse à la Repsol, en prenant cette fois de l'essence pour 2 jours (4 x 16L = 64 litres).

8h30: entrée dans le paddock. Je retrouve mon box et mes affaires. Je me sens chez moi. Certains copains sont là aussi, d'autres sont partis et remplacés par des nouveaux. Juste à côté de moi, il y a 2 BMW S1000RR et à quelques mètres, Asier avec son Aprilia RSV4 Factory APRC! Exactement identique à la mienne mais avec Akrapovic, Rapid Bike et carénages poly.

9h30: Briefing. Cette fois, il y a 3 groupes et chacun va faire 8 sessions de 20 mn. Comme cela c'est simple: on roule 1 fois par heure, toujours à la même minute. Je suis dans les rapides et pour nous, cela sera 10h20, 11h20, 12h20 et ainsi de suite.

Raaaaaah! Je retrouve avec plaisir ma moto qui ne vibre plus. Je film tous azimuts avec ma GoPro Hero HD2: depuis le réservoir, sur le carénage latéral droit, sur le dosseret de selle vers l'avant et vers l'arrière.

La piste me donne confiance (plus que Almeria et Gran Canaria) et à 13h05, je signe mon meilleur temps du WE: 1'56"56! Pas ma du tout! Déjà de quoi faire des courses régionales… L'année passée, j'avais fait 2'02 ici. La différence est énorme: 6 secondes de mieux et pourtant j'avais déjà des Dunlop KR l'an passé. J'ai progressé. Jerez 07/2011 a été pour moi le "déclic" qui m'a fait progresser.

Même quand je roule "plus cool" ou qu'un pilote me gêne un peu, je tourne en 1'59, 2'00. L'an passé, dès que je me relâchais un peu, je tournais en 2'07 voir plus. Joli progrès et sans forcer.

Entre 2 sessions, je demande à Miguel Angel (Superbike Racing) de m'expliquer les gommes Dunlop KR. Il me donne un véritable cours d'une demi heure, durant laquelle je note tout. Il me donne les numéro de gomme et pour chacun, la dureté, la fourchette de température de piste, ce qui se passe si on roule en dehors de cette fourchette, l'usage recommandé, la saison idéale, les pressions… Par contre, chaque année, tout change chez Dunlop!

J'ai envie d'arrêter avec les D211 mais j'ai un jeu d'avance dans le fourgon! A tout hasard, je demande à Miguel Angel s'il veut me l'échanger contre des KR. Oui! Il me reprends mon jeu 320 euros, je prends 2 Dunlop KR arrière + 1 Avant et je paye 400 euros. C'est honnête et me voici aux anges, avec 2 KR sur la moto et 3 dans le fourgon! Je prends un gomme 8875 pour l'Avant (gomme dure, OK pour toutes saison, dure 2 ou 3 fois plus que l'arrière). Pour les arrières, j'opte pour un 8838 dur qui est le plus utilisé, un excellent pneu pour de multiples usages et un petit plaisir avec une gomme 7813, une gomme tendre qui résiste bien à la chaleur (piste à 30° et plus).

Après midi, Asier et moi décidons de rouler ensemble pour nous filmer. Il tourne aussi en 1'56 - 1'57 et a aussi une GoPro. Rigolo, non? Je commence par le filmer lors qu'il roule devant, durant une sessions entière (20'). Dans la session suivant, c'est à lui de me filmer. Je roule devant… Après quelques tours, nous tombons sur un groupe de pilotes plus lents que nous. J'entreprends de les passer, un à un… Je me dis "pourvu que Asier laisse tomber l'idée de me filmer et ne fasse pas de bêtise pour tenter de doubler ce groupe et me suivre absolument".
Hélas! Asier a doublé par l'intérieur un gars "pénible" (qui met gaz en ligne droite mais n'avance pas dans les courbes) juste avant la courbe Ferrari (courbe 12 qu'on passe à 160-180 km/h) et du coup il est arrivé trop à l'intérieur et n'a pas pu négocier le virage. Il est sorti dans les graviers et a chuté!
Pas de bobo pour lui, mais la moto a fait un tonneau et les poly sont cassés. Le côté positif c'est que la journée tire à sa fin et qu'il ne roule pas demain. Du coup, il me donne la vidéo où on me voit puis on voit sa sortie de piste!

Avec l'accord de Miguel Angel, je participe à une session "lents", histoire de faire 9 sessions dans la journée. Du coup, cela me fait 40 mn de piste non stop et par cette chaleur, je meurs!

18h: fin. J'ai fait 306 km soit 69 tours. 246 km/h maxi. A retenir de ce jour: beaucoup de plaisir, des chronos de 1'56, de belles vidéos et … la chute de Asier avec sa RSV4.

Cette fois, je n'hésite pas: camping sauvage, au même endroit que la nuit dernière.







Les vibreurs ne glissent pas trop, ici!



Ligne droite des stands:




(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:08

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 11/16


La suite des photos du samedi 16/6/12 à Jerez:





A Jerez, même les pneus en bord de piste sont beaux et propres!











Et pour finir, la photo mythique:



(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:08

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 12/16


La vidéo (7'13) du samedi à Jerez et pour une fois, c'est Asier qui me filme depuis sa RSV4 et il chute à la fin(!):

Activez le mode "HD720p" si ordinateur et ADSL le permet.


Lien direct YouTube: http://youtu.be/hMkbrsnNcMg


(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:09

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 13/16


11) Dimanche 17/6/12 - Jerez (Jour 3/3) => Ma chute à 170 km/h!!!

Idem que hier: 3 groupes, 8 sessions de 20mn chacun.
D'entrée, Miguel Angel me titille et m'incite à monter le KR tendre (7813) à l'arrière (qu'il m'a vendu hier). C'est vrai que je ne vais pas en profiter tellement à Gran Canaria… C'est mieux à Jerez et Miguel m'offre le montage. OK!

Me voici donc avec ce KR neuf en gomme tendre à l'arrière… Wouaouuuu! Ça accroche! Je mets du gaz en courbe puis encore un peu plus au passage suivant et ainsi de suite. Cela ne glisse pas! J'ai du mal à donner tant de gaz avec la moto inclinée, mon cerveau me freine…

Je suis derrière mon nouveau voisin de box en BMW S1000RR de compétition. Mais il arrive ce matin et n'a pas roulé ici depuis 2011, alors j'en profite pour le passer avant la courbe Sito Pons. Plus tard, il me dira qu'il m'a suivi et a profité de mes trajectoires. Il voyait bien que la RSV4 avait un châssis fabuleux car il me voyait prendre des angles impressionnants avec aisance!

Le plaisir est grand! Vendredi, c'était "vibrations"; samedi "super" mais ce matin, c'est "extra - super"!!! Après quelques tours de rêve, je touche même le coude dans la courbe 8! (qui vient d'être baptisée Apsar, je crois). J'ai la preuve sur mon slider de coude Alpinestars! J'en suis à mon 3e jour ici et j'ai roulé le WE dernier à Alméria alors je suis très au point et avec ces excellents pneus, c'est le top. Je n'ai pas de mots pour expliquer mon plaisir de pilotage. Grande aisance, confiance, pas peur, bons freinages, super moto, expérience… Je couche l'Aprilia dans chaque virage et me sors littéralement de la moto.

Malgré mon déhanchement généreux, les sliders des bottes frottent l'asphalte et se détruisent vite bien qu'il s'agisse du modèle Magnésium! Un voisin m'offre un jeu de sliders en plastiques: j'use le droit en une session. Je monte alors mon ancien slider magnésium gauche, mais du coté droit. Car là, je commençais à user le cuir de la botte. Question genoux, ça va car je ne force pas quand le genou touche le sol.

Il y a du trafic car le matin tout le monde veut rouler, mais je tourne quand même en 1'57 sans forcer.

Vers 11h55, je perds soudainement l'Avant à l'entrée de la courbe Alex Criville (courbe No 11, à droite, rapide), à 170 km/h! En un millième de seconde, je me retrouve sur le goudron, glissant sur le ventre, les pieds vers l'avant. De toutes façons, j'étais tellement incliné que je ne suis même pas "tombé"! Je suis juste descendu de la moto, mais évidemment, pour les secondes suivantes, c'est beaucoup moins bien que d'être en selle!

Je n'ai pas peur. Je me concentre pour éviter autant que possible les blessures. Je suis en caméra ralentie… Je pense à des chutes en MotoGP et je mets mes mains à plats pour éviter de partir en tonneaux et pour protéger la tête. Erreur! Cela serait bien sur l'herbe, mais sur le goudron, les mains à plats c'est le pire pour les gants car leur point faible est au niveau de l'intérieur des doigts, justement. De toutes façons me voici déjà dans le bac à graviers et là, je pars en tonneaux latéraux (heureusement). Aie! Je suis dans une machine à laver en essorage! J'entrevois le mur à travers le casque mais je me déplace parallèlement à lui. J'ai le temps de penser "pourvu que je ne touche pas le mur!".
Au bout de quelques instants qui me semblent interminables, je m'arrête. Je suis entier, pas de douleur. Il me manque un peu d'air. Je me lève, ouvre ma combi pour respirer et regarde où je suis: la piste est loin (60 m?) et la moto aussi. Je vais couper le contact. Le moteur s'est coupé automatiquement grâce au gyroscope du contrôle de traction.

Bon, ben j'ai l'air d'être en entier… Ah, petites douleurs au bout des doigts de la main droite. Je vois que le cuir des gants s'est effrité au contact du goudron et je dois avoir des petites blessures, là-dessous. Douleurs aussi aux doigts de la main gauche, mais osseuses, là. Les commissaires arrivent, dont le chef commissaire que je connais un peu, pour avoir discuté avec lui quelques fois, depuis vendredi…

"Ay, amigo!", dit-il. Je mets le point mort (j'étais en 4) et ils poussent la moto puis la chargent avec une petite grue sur le 4x4. Je monte à bord et ils me déposent dans mon box, moto incluse. Les copains et les gars de Superbike Racing viennent aux nouvelles et sont rassurés de me voir marcher. la moto n'a pas grand chose et n'a pas fait de tonneau (ouf): silencieux d'échappement détruit (il a servi de frein dans les graviers), carénages droit marqués par les graviers (uniquement la latéral et bas, le haut n'a pas de trace), usure des protections de cadre et de carter d'embrayage. C'est d'ailleurs cette dernière qui a pris le maxi des efforts: la pièce d'acier est complètement usée (interchangeable) et la partie en alu a frotté aussi.

Le guidon n'a même pas touché le goudron! Le cadre est à peine marqué par les graviers mais le bras oscillant, si. Pour ceux qui ne connaissent pas: les graviers marque l'alu comme si on donnait des centaines de coups de marteau avec un clou! C'est pour cela que certains mettent des protections de cadre et bras oscillant en carbone. Les protections d'axe de roue ont bien joué leur rôle, une fois de plus. C'est peut-être grâce à cela que la moto n'est pas partie en tonneaux, car elle a glissé sur les protections, empêchant ainsi les pneus de reprendre contact avec la piste(?).

Il y a aussi un levier de frein tordu (dans les graviers) et le carter d'embrayage un peu marqué par les graviers, et puis ces derniers sont partout, dans le carénage.


C'est ce protège carter qui a pris 90% des stress de la chute, ouf!



Le guidon a touché les graviers mais par l’asphalte:



Frein pour mains de géant:



Carénage à repeindre mais ne manque pas de matière (car n'a pas touché le goudron):



La butée latérale du cadre a fait son travail:



Le silencieux est à remplacer:



(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:10

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 14/16 - Suite du dimanche 17/6/13


Bon, pour le moment, je m'occupe de moi. Je me remets en tenue de touriste et vais à l'hôpital du circuit, qui est à 60 m. J'ai le bout de 3 doigts de la main droite usés/brûlés par le goudron et peut-être un os cassé sur un des doigt de la main gauche…? Hôpital climatisé. Il y a au moins 8 personnes qui travaillent là malgré qu'il ne s'agisse que d'une journée de piste "amateurs". On s'occupe de moi aussitôt. Quatre personnes pour moi tout seul! On me présente un médecin, me dit que je suis assis sur la même table que Rossi, Stoner et bien d'autres illustres pilotes.

Radio de la main gauche: rien de cassé mais un gros hématome sur l'annulaire. Il est à présent bien (sur-) gonflé! J'ai du me faire cela dans le roulé-boulé sur les graviers. Bon, de ce côté, rien à faire. Cela devrait se résoudre tout seul dans quelques jours.

Main droite: il me manque un peu de peau et de chair sur l'empreinte du majeur, annulaire et auriculaire. Des traces d'asphalte sont insérées dans les plaies et le médecin entreprend de couper, nettoyer, "charcuter" un peu tout ça, sans anesthésiant… Je tourne la tête de l'autre côté et un assistant me distrait en me posant les questions administratives. Voilà, c'est propre! désinfectant, nettoyant puis crème "Silvederma" qui clame aussitôt les douleurs et de gros pansements de gaze + sparadrap + filets autour des 3 doigts!

Rien à payer mais je donne une copie de mon attestation d'assurance "circuit" annuelle. Moins de 30 mn plus tard, me revoici de retour au box. Je ne vais pas pouvoir rouler. C'est fini mais tout va bien: je viens de faire 1390 km de circuit durant ces vacances. J'ai eu la chance de tomber le dernier jour et surtout peu de bobos!

Les réparations de la moto + les gants + la combinaison endommagées…tout ceci va me coûter plus de 2.000 euros mais cela fait partie du jeu que j'ai acceptées. Je suis surtout très heureux d'être vivant et presque intact, après cette chute à 170 km/h! Je suis satisfait de voir que les protections tant du pilote que de la moto ont bien fait leur travail. La chance a fait le reste.


Et maintenant la question: "Pourquoi cette chute"?!
Le pneu avant n'a plus de témoins sur le flanc droit! Et pourtant il n'a qu'un jour et quelques de piste, 88 tours et 389 km exactement. C'est peu mais en vérifiant le type de gomme (6743) avec Raul de Superbike Racing, on s'aperçoit qu'il s'agit d'un peu super tendre, de qualif! Le problème ets que le gars qui me l'a vendu à Alméria ne m'a pas prévenu. D'habitude, je faisais 5-6 jours de piste sans soucis avec un Dunlop Kr à l'avant.

Quelques jours plus tard, l'analyse à tête reposée révèlera toutes (?) les causes de la chute:
- Pneu tendre sans en avoir la connaissance,
- Je roule depuis Mai 2012 en entrant en courbe sur les freins, donc j'use plus le pneu Avant que par le passé,
- Je roule avec des couvertures chauffantes depuis l'automne 2011 donc je roule fort tout le temps donc j'use aussi plus les pneus,
- A Jerez, on ramasse beaucoup de gomme sur le pneu Avant et du coup, il n'est pas facile de contrôler l'état du pneu,
- J'ai monté un très bon pneu arrière ce dimanche matin donc j'ai encore demandé plus au pneu Avant, qui arrivait en fin de vie,
- Je roule 6 à 8" plus vite ici que l'année passée = je soumets mes pneus à plus de stress,
- Le manque d'assistant dans les stands m'oblige à tout faire: mettre/enlever les couvertures, vérifier les pressions, faire les pleins d'essence, sans parler de boire, manger, me reposer un peu, discuter avec les voisins… Tout cela fait que j'ai peu de temps pour vérifier les pneus et même pour réfléchir aux changements de situation, à la stratégie…

Il n'y a pas eu d'erreur de pilotage. D'ailleurs durant ces 3 jours à Jerez, j'ai très bien piloté et n'ai fait que 2-3 toutes petites erreurs vite récupérées. C'est une satisfaction pour moi.

Voilà. Une fois de plus, un accident qui aurait pû être évité et qui a été causé par de multiples facteurs cumulés. Il aurait suffit que je vérifie mon pneu plus souvent, ou qu'on m'avertisse en me le vendant (les gars d'Alméria) ou que je ne freine pas en entrée de virage ou que… Mais comme on dit "avec des si, on refait le monde".

C'est une bonne leçon, quand même. Je vais essayer de transformer cette chute en expérience positive, pour que cela ne se reproduise plus. Les leçons principales pour moi, c'est:
- On a beau être super préparé et savoir où l'on va; il faut aussi compter sur les changements! Notamment ici, les progrès de pilotage;
- Quand on achète un pneu ou une pièce, il faut savoir de quoi il s'agit et ne pas seulement faire confiance au vendeur quand il nous dit "c'est bon pour toi".



Je n'ai roulé que 69 km aujourd'hui! 251 km/h maxi (mon record ici). La moto affiche 6532 km alors qu'elle n'est que du 22/2/2012, soit moins de 4 mois! Si je continue à ce rythme, je vais parcourir 20.000 km en 1 an!

Je passe le reste de la journée sur le circuit, à démonter ma moto comme je peux avec mes doigts blessés pour évacuer les graviers, vérifier s'il n'y a pas de dégâts cachés (non), voir comment les autres roulent… Le temps passe vite, il faut déjà charger le fourgon! La dernière session approche (18h) et je veux repasser à l'hôpital du circuit pour qu'ils me refassent les pansements, déjà bien fatigués par mes travaux manuels! Les médecins que disent que je fais une bêtise en bricolant avec mes blessures, qui peuvent s'infecter; mais moi je réponds que voyageant seul depuis Tenerife, je n'ai personne pour m'aider.

Je prends une douche avec ma main droite emballée dans un plastique. Je suis droitier, bien sûr! J'ai déjà connu ça...
Adieu les copains de roulage, adieu la sympathique équipe de Superbike Racing, adieu circuit de Jerez! …mais à bientôt sans doute!

Après cette chute, je préfère ne pas passer la nuit en camping sauvage: on ne sait jamais si j'ai un malaise ou un problème surprise en plaine nuit! J'opte donc pour le camping initialement prévu pour demain: le camping de Doñana Playa, au bord des magnifiques plages de Huelva, où je vais terminer mon séjour et passer toute la semaine prochaine.

Il faut passer par Séville puis bifurquer vers le parc naturelle Doñana et les plages. En ce dimanche soir, je croise des kilomètres de bouchons des gens qui ont été passer la journée à la plage et qui tentent de rentrer chez eux, à Séville, principalement (qui est une grande ville). Dans mon sens, ça roule bien et j'arrive au camping vers 21h30. Pas de soucis, la réception est ouverte jusqu'à 23h.

Il y a 1.000 emplacements dont un faible pourcentage est occupé en cette avant-saison et le camping fait 1 km de long, avec la plage au bout, juste une petite falaise à descendre à pieds et 50 km de plage de sable blanc nous tend les bras! Je choisi une place sympa, tranquille, à l'ombre de pins "parasol", à 40m des sanitaires et avec un petit point d'eau bien pratique, à l'angle de l'emplacement-même. Le tarif est de 15 euros la nuit, tout inclus (sauf Wifi).

Je suis un peu "secoué" par cette journée, cette chute, la fin des roulages circuit… Tout cela me semble un peu irréel. Je monte la tente, mange un morceau et au lit.


Bras oscillant marqué par les graviers (petits points) et protection de silencieux efficace:



(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:11

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 15/16


12) Lundi 18/6/12 - Camping:
Journée essentiellement de repos. Je me remets doucement de ces 3 jours d'effort et de grosse déshydratation. J'ai des courbatures au cou suite à la chute d'hier et en prime une petite douleur dans les côtes coté droit et également dans l'épaule droite. Rien de méchant.
J'appelle quelques copains à Tenerife pour leur raconter ma chute. J'achète des bons Wifi pour m'occuper de mes eMails et forums… Je fais un petit tour à la plage l'après midi. Mes blessures vont aussi bien que possible.


13) Mardi 19/6/12 - Camping:
Je vais jusqu'aux environ de Huelva (à 30 km) pour acheter de quoi me soigner à la pharmacie, un matelas auto-gonflable à Decathlon (oui, il y en a partout en Espagne aussi!) et je refais le plein de vivres pour la semaine.
Le soir, je renouvelle mes pansements pour la 1ère fois moi-même. Pas facile en camping. C'est pas joli à voir mais cela ne semble pas infecté. Mon annulaire gauche est toujours bien enflé.


14) Mercredi 20/6/12 - Camping:
Ordinateur, lecture, repos et plage (sans bain, évidemment).


15) jeudi 21/6/12 - Camping:
Je profite du temps libre pour commencer à commander les choses détruites dans ma chute: échappement en Italie directement chez le fabriquant SC-Projet, gants et bottes Alpinestars chez Motocard Espagne, leviers pliables… Je demande par eMail le prix des petites pièces Aprilia dont j'ai besoin (stickers de carénage, vis).
En écrivant en anglais à SC-Project, ils acceptent de me faire l'échappement à 250 au lieu de 360 euros (hors port).
Je commande aussi des platines pour reculer/rehausser les repose-pieds d'origine, puisque j'use mes bottes!


16) vendredi 22/6/12 - Camping:

Il ne faut pas mollir! Je reprends la gym/muscu, sur la plage, de 7h15 à 9h30, avant le petit déj.! Cette fois, je suis bien reposé du WE! Me majeur gauche est désenflé. Les brulures vont mieux, fruit de mes soins.
En fin d'après midi, le camping se rempli soudainement, entre les vacanciers et les gens qui viennent de Séville pour le WE. Je suis content de partir demain, du coup! Mais pour dormir, j'ai mon arme secrète: les bouchons d'oreille!


17) Samedi 23/6/12 - Ferry:
Levé à 7h, je démonte mon campement, un coup d'oeil aux eMails, un adieu à la belle plage et me voici en route pour le port de Huelva. Super soleil encore! Contrôle douanier puis grosse file pour embarquer. Nous larguons les amarres à 12h comme prévu. J'ai de nouveau droit à ma cabine gratuite, sans fenêtre - cette fois - mais encore plus grande et avec WC/douche séparés!

Je m'entraine sur les appareils de muscu et me fais une nouvelle copine (de Tenerife). Nuit bercée par les doux balancements du bateau…


18) Dimanche 24/6/12 - Ferry - Fin des vacances:
Encore 1h25 de muscu/gym tôt le matin sur le pont supérieur puis petit déjeuner au self. Je passe un bon moment sur l'ordinateur à visionner les vidéos que j'ai faites sur circuit et à retoucher les photos d'Alméria (noir trop fort d'origine)… Le temps passe vite.
18h20-20h30: escale à Gran Canaria.
22h45: Arrivée à Tenerife.
24h: arrivée à la maison. Je laisse tout dans le fourgon et file me coucher… Super vacances mais comme toujours, content de retrouver mon chez-moi.


Epilogue:
Ces 18 jours de vacances ont été merveilleux, mouvementés, variés, intéressants et bien réussis! A part la chute à Jerez, tout s'est super bien passé. Concernant le but principal du voyage - roulage sur circuit - j'ai bien roulé (1390 km), je me suis fait bien plaisir, j'ai engrangé de l'expérience, j'ai amélioré mes chronos à Jerez de 6" et je reviens avec une tonne de photos et vidéos!
Le voyage ne m'a coûté que 1528 euros, tout inclus (ferry, inscriptions circuits, essence moto et diesel fourgon) sauf nourriture et pneus moto. Avec les 800 euros de pneus usés, cela fait 2300 euros en tout. En tenant compte du ferry, de la distance, de la durée et des 5 jours sur circuit, c'est très économique!
L'année passée, j'avais payé 1300 euros juste pour 4 jours dont 2 seulement sur le circuit de Jerez. Mais nous avions mis les motos dans un container, pris l'avion, été à l'hôtel...

En résumé: A répéter d'urgence!


Les boxes à Jerez:



Une BMW S1000RR "Zèbre":







(A suivre...)
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mar 3 Sep - 19:12

- Hyper-CR voyage 18j en Espagne avec 5j de piste (du 7 au 24/6/2012) -


Partie 16 et fin !


Ma moto , à droite. Toutes les portes de stands sont électriques, le luxe!



Le slider droit de ma botte fait grise mine!



L'équipe de SBK Racing (organisateurs des 3 jours) a accepté de pauser pour moi:
Super ambiance et organisation top! Bravo et merci!



Camping sauvage près de Jerez, faute de camping à proximité:



Après Jerez, camping près des plages du parc national de Huelva, sous les pins:



Le camping donne sur la plage, semi-privée:



Le soleil andalou et la "Costa de la Luz" (Côte de Lumière) qui porte bien sont nom:



Le ferry, le samedi 23/6/2012 à 12h, avant de monter à bord pour repartir vers les Canaries:



Ouf !

Un CR en 16 parties, avec 85 photos, 3 vidéos et beaucoup de texte (7.961 mots, 44.295 caractères); il mérite bien le qualificatif de "Hyper-CR", non? Smile


*** FIN ***
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Olivier_TFE le Mer 4 Sep - 9:44

J'ai une nouvelle à vous annoncer ! alien 

Demain, je repars en voyage comme sur ce CR (avec moto dans le fourgon), même durée, même but (piste à moto) mais 2 nouveaux circuits! tongue 



Au programme:

- Voyage du 5 au 22/9/2013;

- Samedi 8/9/13: circuit de Portimao !!!!!! I love you  (je n'y ai jamais roulé)

- Dimanche 9/9/13: circuit de Monteblanco (Espagne du Sud, près de Huelva) (créé en 2005 et géré par un français).
(Je n'y ai jamais roulé)

- Samedi 14 et dimanche 15/9/13: 2 jours sur le circuit de Jerez !!! cyclops 

- Vendredi 20/9/13: circuit d'Alméria.



Donc 18 jours de vacances, 5 jours de piste à moto, 4 circuits dont 2 nouveaux pour moi.

Je n'attendrai pas 15 mois pour faire le CR, promis! Very Happy 

De jeudi 5 au dimanche 8 inclus, je n'aurais pas d'accès Internet, donc pardonnez-moi si je ne réponds pas à vos questions ni donne de mes nouvelles.
avatar
Olivier_TFE

Messages : 276
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Tenerife (Canaries)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyper-CR voyage 18j Jerez & Alméria Juin 2012 (RSV4)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum